La course à pied Les blogs courseapied.net : LeCriDelaCarotte

Le blog de LeCriDelaCarotte

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-07-30 08:16:37 : Effondrement

Fin du voyage dans mon assiette...

Vendredi

P’tit déj
Bol de céréales (80g) + “lait” de soja (200ml)
Compote de pommes maison (80g)
Un verre de « potion magique» .

Midi
Salade composée : cœurs d’artichauts, betteraves, tomates, carottes râpées, blé.
Purée de pommes de terre.
Pain au noix.

Soir
4 crêpes aux champignons et épinards
salade verte
2 parts de gâteau aux pommes

côté sport: 1h de natation l’après-midi

samedi

P’tit déj
6 biscottes
un bol de lait de soja

midi
tomates mozzarella
2 assiettes de spaghetti aux champignons
2 parts de gâteau aux pommes

soir
terrine végétale
omelette aux poivrons et pommes de terre
salade verte et tomates cerises
flan au chocolat

côté sport: 3 heures de vélo la matin

dimanche
4 biscottes
2 tranches de pain grillé
un bol de lait de soja

midi
terrine végé
tofu aux haricots coco
flan au chocolat

soir
crêpes champignons mozzarella
choux-fleur
flan au chocolat

côté sport: 1h de natation de matin

"Effondrement.Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie" (Jared Diamond)
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=896

Les réactions

Par Cyril, le 2007-07-30 08:59:19
Salut,

La réflexion semble tomber dans l'écologie dénonciatrice et fataliste non? Je trouve un peu aisé de faire un constat accablant du monde, on peut oeuvrer dans le bon sens tout en acceptant le progrès et sans être fataliste. Nous sommes tous responsables en ce qui concerne l'industrialisation à outrance, l'épuisement des ressources, on ne peut dénoncer en rejetant la faute sur les autres, il vaut mieux faire confiance à la science pour trouver des solutions plutôt que de la diaboliser car je trouve que c'est ça le véritable danger, l'obscurantisme.
à+

Par Le Cri de la Carotte, le 2007-07-30 09:40:46
Salut Cyril,
Si tu reprends le titre, il dit comment les sociétés décident de leur DISPARITION ou de leur SURVIE, donc il n'est pas fataliste. L'auteur donne des exemples de sociétés qui ont changées leurs "habitudes" pour pouvoir contiuer à exister.
Je ne suis certe pas un forcené du progés (technique ou scientifique), mais ça ne fais pas de moi un obscurantiste. Au contraire, je pense que la Connaissance doit progresser.
Le danger, pour moi, c'est d'être passé un Dieu tout puissant à une Science omnipotente.
Quelles urgences y-a-t-il à développer des OGM ou des nanotechnologies si vite?

Par mielou, le 2007-07-30 09:56:44
sourire
bonjour le Cri
et bonjour à Cyril dont je comprends la réaction

C'est vrai que le Cri est un fervent militant
c'est pour cela que je l'aime bien

J'ai toujours écouté, même les minorités, pour essayer de comprendre.

Des combats il y en a tout les jours.

Et nous devons notre salut à notre formidable force d'adaptation.

Tout ce qu'on pourrait dire ou laisser dire après aura l'importance que l'on voudra bien lui prêter.

Je ne sais pas si je mange moins de viande maintenant, mais j'y pense depuis que le Cri en parle...
Alors, comme cyril, je m'adapte à la situation et reste confiant pour l'avenir tout en restant vigilant.

Par cc, le 2007-07-30 10:09:10
Je n'ai pas lu ce bouquin mais l'intervention de Cyril appelle quelques questions :

un progrès est par définition le passage d'un état antérieur inférieur à un état postérieur supérieur, c'est-à-dire qu'il y a un mieux, peut-on vraiment parler d'un mieux écologique (et autre) dans nos sociétés ? Cette affirmation n'est-elle pas au moins à nuancer

nous sommes tous responsables, mais certains ne le sont-ils pas plus que d'autres ? l'empreinte écologique de chaque terrien est différente et chacun peut oeuvrer à limiter la sienne, par sa seule volonté

Faut-il en outre faire confiance à la science pour régler les problèmes qu'elle a elle-même engendrés ?

Par Krusti, le 2007-07-30 10:10:43


Ahh le dernier salon où l'on cause, merci le cri..... ;-)

Il me semble que le titre du livre procéde d'un dogme "décider de sa disparition" c'est interessant mais parfaitement discutable, surtout pour l'Ile de pâque ...
Et comme c'est discutable il faut discuter... ;-)
.................
Samedi midi tu as fait Tomate Mozzarella, voila déjà un bout de terrain militant sur lequel tu me trouveras régulièrement à tes cotés. Trés bon le Tomate Mozzarella... ;-)

Krusti

Par Romain, le 2007-07-30 11:17:09
Salut ,

Si on moins la science servait à ceux qui en ont réellement besoin :
*** OGM : pays arides et désertiques d'Afrique afin de nourrir les populations des milieux peu propice à l'agriculture en développant des semences qui résistent à tout et qui ont besoin de moins d'eau .

*** industrialisation : production infini de produits alimentaires de bases pour des populations condamnées à la famine

***nanotechnologie "médicale" : les médicaments , devrions nous pas avoir honte de ces conglomérats pharmaceutiques qui laissent mourrir des millions d'enfants et autres précaires "du tiers monde"

Etc...

on le sait c'est déjà bien .

Par Cyril, le 2007-07-30 11:18:00
Salut,

Je ne voudrais pas polémiquer, enfin le débat est très courtois. En effet je vois bien que tu es un militant et ce serait en effet très bien si tout le monde était comme toi.

Je ne comprends pas l'hostilité envers les nano-technologies, il y a des percées très intéressantes dans ce domaine et je ne vois rien de menaçant pour l'humanité, au contraire! Fabriquer des surfaces nanotexturées permet par exemple d'améliorer le quotidien et souvent d'éviter le recours à des détergents, citons l'exemple des surfaces qui ne se mouillent pas (pare-brise par exemple, évitant ainsi le recours aux détergents) ou les murs anti-graphiti!
D'un point de vue électronique la miniaturisation est un progrès pour la médecine par exemple, les nanopuces en sont un exemple.
Pour moi au contraire j'attends avec impatience tout ce développement qui nous ouvrira bcp de portes (nous y sommes déjà un peu), mais je comprends les avis divergents.

En ce qui concerne les OGM, pourquoi au contraire ne pas essayer des développer des plantes résistantes à certaines conditions, moins gourmandes en eau, plus productives, qui nécessitent moins de pesticides... En faisant attention à ne pas nuire à la biodiversité bien sûr.

à+

Par Le Cri de la Carotte, le 2007-07-30 13:25:18
Je suis très honoré, Mielou, d'être promu au rang de militant.
Non, non, je suis juste un peu conc(st)erné en tant que passager du vaisseau Terre.

Voilà une bonne question, cc.
Je ne pense pas en effet que la Science soit (uniquement) la Voie salvatrice.

Et oui, Krusti.
Même si pour les obscurs dentistes de la Confrérie des Fromages Qui Puent, la mozzarella ne trouvent pas grâce à leur yeux, C'est mon entorse à la règle.
Surtout avec le basilic et le filet (moi c'est carrément un chalut) d'huile d'olive qui vont bien.
Le titre français reprend bien le titre original "Collapse: How Societies Choose to Fail or Succeed", c'est en effet la notion de choix qui est au cœur.

Romain, oui ce serait moindre mal si les plus démunis étaient servis en premier.
Encore faudrait-il savoir pourquoi ils sont démunis? Quelles sont les causes de leur dénuement?
Notre attitude (pays du Nord) de pompier pyromane est en grande partie responsable de leur état.
D'un côté, je te pille tes ressources naturelles et te fais contracté des dettes, de l'autre, je t'envoie des ONG avec des sacs de riz.
OGM, nanotechnologies et consorts ne résoudront rien ou alors à la marge (des multinationales bien entendu).

Non Cyril, je ne veux pas que tout le monde soit comme moi. Déclone pas! Il faut préserver la bio-diversité !o)
Je ne suis pas aux faits de tous ces développements, ce qui me dérange c'est la vitesse à laquelle on s'y engouffre.
Le mur anti-graf en nano-tech, cool, c'est une réponse à ce problème.
Mais il y a une autre approche qui vise à éviter les grafs par l'éducation, le respect, etc...
Les réponses aux problèmes d'aujourd'hui ne doivent pas être seulement scientifiques ou technologiques.
Attention aux retours de manivelles (ceux qui n'ont jamais démarrer un moteur de cette manière, ne percevront peut-être pas l'allusion).

Par Romain, le 2007-07-30 14:42:28
@Le cri de la carotte : "la cause de leur dénuement"
hum ... c'est un peu plus complexe que cela je pense .
car ces gens du sud sont démunis et défavorisés par rapport à nous autres du Nord , mais en aucun cas cela est de la faute aux pays développés .

il ne faut pas confondre tout , ils sont moins ou pas du tout développé , mais leur état n'est pas la conséquence de l'industrialisation du Nord , c'est mon avis , c'est leur propre développement , leur mode de vie , leur culture , leur environnement .

Là où c'est contesatble , c'est dans la répartition et le partage des richesses , il n'est pas correct de laisser des populations mourir de leur sort à côtés d'autres qui se gavent de tout .

les Pays d'Afrique par exemple , ne sont pas "pillés" par les occidentaux , je ne le pense pas , ils sont pillés par leur dictateur , leur dirigeants , les autorités de leur pays ...
même si les occidentaux ne venaient pas prendre leur pétrole où leur mineraies (qu'ils paient au passage aux autorités de ces pays là qui se gardent bien de se servir de cet argent pour développer leur pays , au contraire ils laissent mourir leur population!) et bien ces pays ne se serviraient pas plus de ces richesses là .
Certains intellectuels viennent s'approprier les connaissances indispensables pour développer leur pays , mais trop peu encore reviennent dans leur pays au final , et agissent pour ça .
c'est aux pays défavorisés dans cette course au développemeent de prendre leur destin en main , avec l'aide naturellement des matières grises de nos pays , mais dire que le NORD est responsable de quoique ce soit ce n'est aps vrai , nous sommes égoïstes ça c'est clair !

Par Le Cri de la Carotte, le 2007-07-30 15:08:38
Je ne suis pas spécialiste de la FranceAfrique, mais à ton avis les dictateurs ou autres dirigeants malhonnêtes sont mis en place et maintenus par qui à ton avis.
autre exemple:Pourquoi trouve-t-on sur les marchés africains des poulets européens subventionnés moins chers que la production locale?

Par Romain, le 2007-07-30 15:24:44
Je ne suis pas spécialiste non plus , donc je vais lire des bouquins dessus avant de m'étendre trop sur le sujet , mais pour répondre à tes deux questions :
1) concernant les dictateurs : et oui c'est vrai sans doute en partie , comme cela a été fait ailleurs par d'autres manières (Israël par exemple avec le partage des terres lors du départ des américains pour créer un conflit justement) et d'autres pays de l'est pour empëcher le communisme de s'établir
mais cela remonte à loin , très loin , ces dictateurs là , ne sont plus laissé en place volontairement je pense , enfin j'aime à penser , car quand on voit Chirac ou d'autres occidentaux baver dans leur assiettes , beurk
2) pour les poulets , je pense que c'est simple , les Africains ne peuvent pas ou ne savent pas , ou ne veulent pas travailler et monter leur usine , soient ils n'ont pas le savoir faire , soit l'argent du pays ne sert pas à ce développement qui demande certes un investissement mais qui reste indispensable pour leur développement , ou bien encore les conditions environnementales ne le permettent pas . L'élevage intensif en milieu arides , chaud comme là bas est très difficile , de plus l'eau ?? il faudrait des infrastructures avant tout pour l'irrigation ... c'est tout un investiisement à l'échelle nationale qu'il faut , et sans le consentement d'une nation le développemen t d'un pays ne peut pas se poursuivre . Ces populations sont toutes divisées , il n'y a pas d'état nation , mais des tribus sur un territoire ...
Bien entendu il y a des pays comme le Kenya , ou bien L'afrique du sud , qui savent tirer leur épingle du jeu , mais parce que l'Occidental y a laissé ses traces .
et on a bien vu que ces populations défavorisées on su se battre pour exister , avec la fin de l'Apartheid , et c'est dans le cas de la colonisation que l'occident à tous les tords ! là oui !

beaucoup de choses peut être confuses dans ce que je dis , mais pour résumer , je pense que la solution vient des gouvernements de ces pays , avec de vraies politique pour développer celui ci , des fonds existent ou peuvent être débloqué , et des ong et autres occidentaux volontaires sont prêt à aider ces pays à acuqérir la connaissance nécessaire .
Il suffirait peut être que le NORD se préoccupe de ceux que font les gouvernements de ces pays au détriment de leur population , tape du poing sur la table et ose reculer et perdre quelques millions d'euros de contrats , pour le plus grand bienfait d'une avancée à l'échelle humanitaire .

enfin bon nous ne saurons jamais ce que deviendra le monde dans un millénaire ...

Par Cyril, le 2007-07-30 16:23:24
Oui je suis d'accord avec toi dans le sens où il faut étudier aussi les risques avant de s'engouffrer dans le développement technologique à outrance (le cas de l'amiante et c'est vrai un triste exemple et les nano-particules pourraient peut-être poser ces pb dans le doute).
Je suis tout à fait d'accord aussi pour dire que les mentalités doivent changer, et il y a du boulot malheureusement.

Une petite question, tu ne manges pas de poisson non plus? Je trouve que la pêche intensive est un véritable problème également, à ce rythme les océans vont être vidés de leurs poissons d'ici peu non?

Merci pour ton ouverture d'esprit.

Bonne journée et merci pour tes idées de repas!

Par Le Cri de la Carotte, le 2007-07-30 19:18:58
Non, pas de poissons non plus.
Je crois que des scientifiques ont parlé de 2050 pour une quasi disparition des stocks de poissons. C'est pas très loin ça.

Par Brinouille, le 2007-07-30 23:21:29
Romain, il y a des documentaires type "life and debt" qui te ferait varier ton point de vue.

Par Le Cri de la Carotte, le 2007-07-31 08:06:20
Tiens Romain, si tu veux te faire une petite idée: http://www.monde-diplomatique.fr/2005/02/JENNAR/11912

Par Romain, le 2007-07-31 09:33:00
@Le cri de la carotte :
oui c'est vrai que dans les faits , les pays du Nord ne font rien pour aider ces pays , c'est vrai , et ne leur permettent pas voire les empêchent de se développer eux mêmes . je cite la dernière phrase de l'article , qui résume ce que je pense même si cela reste impossible donc à cause même des pays du Nord , sur ce point on est d'accord :
"l’émancipation des peuples africains doit être leur propre œuvre."

en revanche c'est quand meêm complexe , car ces pays peu développés peuvent déséquilibrer fortement el commerce mondial et donc nos économies . Mais a t-on le droit de laisser des populations entières à leur condition de vie déplorable et mourir de faim , pour nous préserver ?

Par Merci Le Cri De La Carotte !, le 2007-07-31 13:22:05
Allez chez vos commerces bio les plus proches et lisez ou mieux abonnez vous à "L'age de faire" !!!!

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-07-27 07:54:07 : Mac Tricatel - 0 photo - 3 réactions

Pour celles et ceux qui prennent le train en route, je fais l’inventaire depuis lundi de mes repas végétariens.

Jeudi

P’tit déj
(avant le footing)
Compote de pomme.
Un verre de « potion » magique (voir les épisodes précédents).
(après le footing)
4 barres de céréales, 1 de pâte d’amande et un jus de fruit (avec beaucoup d’eau).

Midi
Salade : choux rouge, tomates, choux fleur et blé
2 bonnes assiette de riz

Soir
Terrine végétale.
Salade verte, avocat, tomates, tofu.
Pomme.
2 tranches de pain grillé avec de la gelée de pomme.

Côté sport
1h de footing à jeun (trajet boulot)

"Super Size Me" http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=56838.html
Alors, l'aile ou la cuisse?

2007-07-26 13:12:26 : 550 cm² - 0 photo - 11 réactions

Mercredi

P’tit déj
Bol de céréales (80g) + “lait” de soja (200ml)
Compote de pommes maison (80g)
Un verre de « potion magique» (orange pressée, nigari*, ginseng et vitamine B12).

Déjeuner
Assiette de crudités : tomates (100g), haricots beurres (100g), carottes râpées (100g), betteraves (100g).
Choux-fleurs (200g) et jardinière de légumes (pomme de terre, petits pois, carottes, haricots verts).
Pain aux noix (100g).

Dîner
2 assiettes de rata (pommes de terre, carottes, champignons de paris) et seitan (gluten de blé).
2 tartines grillées avec de la gelée de pomme (maison).


Séance du jour
3h de vélo

550cm², ça représente la surface qu’occupe un poule pondeuse durant sa triste vie au service de l’industrie.
Pour se faire une idée, c’est un petit moins qu’une feuille de papier d’imprimante A4.

Pour savoir de quel type d’élevage sont issus les oeufs, il suffit de regarder sur les coquilles le premier chiffre imprimé.
3 - Oeufs de poules élevées en cage (18 poules par m²)
2 - Oeufs de poules élevées au sol (élevage intensif à l’intérieur, mais sans cage, 9 poules par m²)
1 – Oeufs de poules élevées en plein air (au moins 2,5m² par poule)
0 – Oeufs de poules élevées en plein air, agriculture biologique (au moins 2,5m² par poule et alimentation bio)

http://www.pmaf.org/

2007-07-25 09:36:38 : "We Feed The World" - 0 photo - 6 réactions

Suite de mon inventaire gastronomique...

Mardi

P’tit déj
Bol de céréales (80g) + “lait” de soja (150ml)
Compote de pommes maison (80g)
Un verre de « potion magique» (orange pressée, nigari*, ginseng et vitamine B12).

Déjeuner (toujours à la cantoche)
Assiette de crudités : Choux-fleur (100g), tomates (100g), betteraves (100g), concombre (100g)
Macaroni (trop cuit) 150g
Petits pois 150g
Haricots verts 150g
Pain 100g

Dîner (après l'entraînement 22h30)
Poivronnade de quinoa (350g) et tofu (100g): 2 bonnes assiettes.
Yaourt (soja) maison.

La piste était au menu de l'entraînement ce mardi soir.
Grosso modo 1h30 (échauffement+exercice+retour au calme), exercice 55mn avec début de course à 70%FcM (140) et rajout de 3puls toutes les 5mn.

(*) Nigari, chlorure de magnésium, apparemment pas mal de vertus.

Le titre du billet est emprunté à un autre film documentaire sur l’industrie agroalimentaire (en français « Le Marché de la Faim ».
http://www.le-marche-de-la-faim.fr/

2007-07-24 07:50:50 : "Notre pain quotidien" - 1 photo - 16 réactions

En réponse à l’interrogation d’un forumeur concernant l’alimentation d’un végétarien , je vous propose de me suivre pendant une semaine dans mes pérégrinations alimentaires et aussi sportives.


Lundi

P’tit déj (pris au boulot)
2 barres de céréales + une dizaine de biscuits + 200ml de jus de fruits (une brique) dilué avec 300ml d’eau.

Déjeuner (pris à la cantine)
Assiette de crudités : choux rouge (100g) et carottes (100g) râpés, brocolis (200g)
Semoule de blé (200g)
Purée de pomme de terre (200g)
Tomate au four.
Pain (100g)

Dîner
Terrine provençale (préparation végétale industrielle)
Estivale de riz (80g) et lentilles (60g), en fait reste de légumes d’été aubergines, courgettes et tomates
Pommes
Pain (200g)

Côté entraînement

Footing à jeun 12kms (trajet boulot)
Natation 1h le soir


Le titre du billet fait référence à un film documentaire sur l'industrie agro-alimentaire.
http://www.kmbofilms.com/NpqSynopsis.html

2007-01-29 16:39:28 : La faim du Monde n’aura pas lieu ? - 0 photo - 11 réactions

Par ce billet (et d’autres à suivre), je voudrais répondre à quelques interrogations légitimes de forumeurs sur le post « Alimentation, les meilleures viandes ??? ».

En préambule, je veux souligner que je ne souhaite ni vous convaincre ni vous culpabiliser. Chacun étant libre de choisir son mode d’alimentation en connaissance de causes.

A la question, les végétariens se préoccupent plus des animaux que des humains, voici quelques éléments de réponses.

En premier lieu je dirais que les combats pour faire avancer l’Humanité ne se soustraient pas, ils s’additionnent. Il y a assez de bonnes volontés pour avancer sur plusieurs fronts à la fois, les uns se nourrissant des autres.

Pour en revenir au titre du billet, en quoi le fait de faire évoluer son mode alimentaire a à voir avec le contenu de l’assiette d’un habitant d’un pays en voie de développement ?

Dans tout processus de transformation, il y a des pertes. La quantité d’énergie introduite n’est pas récupérée en totalité après transformation. On appelle « rendement » le rapport quantité énergie finale/ quantité énergie primaire. Plus le rendement est proche de 1, meilleur est le système de transformation.
Pour une alimentation carnée, le système de transformation est l’animal. En moyenne quand on récupère 1 calorie animale, on a dépensé 7 calories végétales, le rendement est dans ce cas de 0,15.

La production d’aliments pour bétail représente en France les 2/3 des surfaces agricoles. (source http://www.inra.fr/productions-nimales/an2003/num235/dronne/yd235.htm)

La récolte mondiale de céréales s'élève à 2,07 milliards de tonnes (année 2003). Cela
représente une moyenne brute de 345 kg par habitant et par an (pour 6 milliards d'habitants au total), moyenne qui s'établit à 155 kg pour les céréales destinées à l'alimentation humaine. (source Wikipédia – recherche « céréales »).
Aujourd’hui, plus de la moitié des céréales produites sert à l’alimentation animale (actuellement 800 millions de terriens ne mangent pas à leur faim), cela veut dire que nous avons techniquement la possibilité de nourrir tous les humains (sans recourir aux OGM).

Sachant que la quasi totalité des terres cultivables sont utilisées, que la population va augmenter, que les voitures voudront une part des céréales produites pour rouler, que les pays riches sont pris comme modèle, où cela va-t-il nous mener ?

Je ne dis pas que le végétarisme est la seule et la meilleure solution mais il est sûrement un axe de réflexion pour des terriens soucieux de leur avenir.

"J'ai rejeté la viande depuis très tôt dans mon enfance et le temps viendra où les hommes, comme moi, regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent maintenant le meurtre de leurs semblables." Leonard de Vinci (1452 – 1519)

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net